Une page de notre histoire…

Dans les années 1700, La Seigneurie de Berthier alors constituée de 28 concessions, occupe déjà la rive nord de fleuve Saint-Laurent. Sous les ordres des seigneurs James Cuthbert père et fils, la colonisation de la portion nord s’est accélérée. Des 28 concessions originales, 5 occuperont en tout ou en partie, le territoire de la paroisse de Saint-Norbert. La concession de Saint-Esprit est limitée par les rangs nord, sud et le village. La concession de la route Alfred relie celle de Saint-Esprit au lac Maskinongé et s’identifie maintenant par «chemin du lac». La concession de Sainte-Anne fait aussi partie de la municipalité et a conservé une partie de son nom d’origine : «rang Sainte-Anne». Le territoire norbertois inclut une partie du 3e rang Castle Hill ainsi que la concession du rang des Vingts, nommée ainsi car la plupart des terres de ce rang ont vingt arpents de long.

L’histoire rapporte que la toute première terre dans le territoire de St-Norbert, soit dans le rang nord de la concession de Saint-Esprit, a été attribuée à Charles Lévesque et Elisabeth Bériau, le premier mai 1761. Ensuite, l’attribution des terres s’est poursuivie au gré du seigneur et de ses arrivants.

Faisant toujours partie de la seigneurie de Berthier, les propriétaires de ces terres ont demandé à l’évêque de Montréal la permission d’avoir leur propre église. Après plusieurs années de discorde, en septembre 1845, on accorde aux paysans le droit de construire une chapelle qui leur servira de desserte. Un peu plus tard cette même année, le nom de «Saint-Norbert» sera attribué à ce territoire. 1846 sera l’année de la construction de la première église, située sur une parcelle de terre offerte gracieusement par Joseph Laporte et Sophie Lavoie, dans la concession de Saint-Esprit. Deux années plus tard soit le 8 août 1848, l’érection canonique de la paroisse Saint-Norbert aura lieu. La reconnaissance civile de la paroisse se fera quelques années plus tard et c’est le premier juillet 1855 qu’aura lieu la création de la municipalité de Saint-Norbert, située sur le territoire qu’elle occupe encore aujourd’hui.

Les commentaires sont fermés.